Le CV parfait, ou comment le mieux devient l’ennemi du bien.

Nombreuses sont désormais les sociétés qui proposent aux frontaliers de refaire leur CV au “format suisse” contre paiement. Cela peut être une bonne idée si vos compétences en informatique sont très limitées mais attention aux arnaques. On trouve aujourd’hui sur Internet de nombreux exemples de CV à télécharger dans lesquels il suffit juste de modifier le texte.

Alors parlons-en des informations :

Votre CV doit pouvoir donner toutes les informations nécessaires à votre futur employeur. Ainsi, il faut indiquer les informations suivantes :
– nom, prénom
– adresse
– date de naissance
– adresse mail (professionnelle)
– numéro de téléphone (préciser l’indicatif pour éviter les erreurs) le format suisse est le suivant : +33 640 06 07

Pour les démarches administratives, nous avons besoin de connaître :
– nationalité
– situation familiale, nombre d’enfants
– type de permis travail ou séjour (B, C, G, L, F).

Au niveau de votre mobilité, il est intéressant de savoir si vous disposez d’un véhicule et où vous souhaitez vous déplacer. Attention à ne pas mettre « Permis B » pour qualifier votre permis de conduire car en Suisse cela correspond au permis de séjour.

En revanche, pas besoin de mettre «CV » ou « Curriculum Vitae » dans votre entête, le recruteur est familier avec ce genre de document.

Chez E-JOB quand nous souhaitons vous présenter à un client nous retravaillons avec vous le CV car parfois il manque des mots clés ou les termes utilisés ne sont pas les bons. Cela maximise vos chances d’obtenir un entretien.

En ce qui concerne le visuel, la règle a retenir c’est de ne pas se prendre la tête. Un CV compliqué et très fournit n’est pas “mieux” qu’un CV simple et épuré. Vouloir en mettre trop peut jouer en votre défaveur.

On évite les couleurs criardes (rose, jaune, orange) et surtout le noir en fond de texte. Pour les écritures éviter les couleurs pâles sur fond blanc. Pensez que le recruteur va imprimer votre dossier et que celui-ci doit rester lisible. Quand vous détaillez vos missions éviter les lignes très serrées qui vont être difficile à lire et demander beaucoup de concentration, faites quelques sauts de ligne pour faciliter la prise en main de votre CV. Il peut être sur 2 pages, parfois certains font en sorte que tout rentre sur une page pensant là encore faire au mieux mais c’est une erreur.

 

Au final, un CV c’est très subjectif surtout en terme de visuel, il peut être bon pour certains et mauvais pour d’autres. Tout dépendra de la personne qui le reçoit, mais si vous avez mis toutes les informations nécessaires (détaillées plus haut)  vous partez avec une longueur d’avance. N’hésitez pas à demander conseils notamment auprès d’agence ou de personne travaillant dans les ressources humaines et surtout à vous faire relire afin d’éviter les fautes de frappe et fautes d’orthographe possibles.