Droit aux allocations familiales

Les règles d’attributions et les modes de calcul de l’allocation familiale sont différents pour les personnes vivant en Suisse et les frontaliers. 👨‍👧‍👦

📍 La loi fédérale prévoit le versement d’une allocation mensuelle de 200 francs suisses par enfant jusqu’à 16 ans et de 250 francs suisses par enfant de 16 à 25 ans (encore en étude ou formation). C’est un montant minimum, qui peut être complété à la hausse par certains cantons + des allocations de naissances ou d’adoption selon les cantons également (pour Neuchâtel le montant est de 1’200.-).

📍 Pour les personnes frontalières, afin de savoir si c’est la Suisse ou la France qui est prioritaire il faut s’adresser directement à la CAF. A noter que lorsque l’un des parents travaille sur France, les allocations sont généralement versées par la France avec droit au complément différentiel de la part de la Suisse.

📍 Le complément différentiel peut être demandé l’année suivante de la période de référence (ex : vous avez travaillé de novembre 2018 à juin 2019, vous pouvez déjà faire une demande pour 2018), vous recevrez la différence entre ce qui a été versé en France et ce que vous auriez touché en Suisse.